Six points d’attention avant d’investir dans l’ISR

Des mains tendues portent une plante en croissance

Avant d’investir dans la finance responsable il est important de bien s’informer. En effet, s’il est désormais assez simple de trouver des fonds ISR (Investissement Socialement Responsable), choisir les bons placements peut s’avérer plus compliqué. Il faut notamment choisir son gérant, identifier son objectif durable et être attentif aux frais, tout en tenant compte de ses objectifs de performance. Il est donc déterminant d’avoir tous ces éléments en tête avant de s’engager dans l’ISR.

1. Choisir l’ISR pour investir dans la finance durable

La première étape consiste à s’assurer que ce type d’investissement correspond à votre démarche d’investisseur. En effet, privilégier un placement ISR, c’est vouloir donner du sens à votre épargne, vouloir participer au financement de la transition écologique ou vouloir soutenir des entreprises engagées dans une démarche sociale établie.

2. Trouver une société de gestion ISR

L’investissement Socialement Responsable est une méthodologie d’analyse portée par des critères extra-financiers en plus, voire au-delà, des critères financiers traditionnels. Pour une démarche ISR optimale, la méthodologie d’analyses extra-financière de la société de gestion doit avoir déjà fait ses preuves. Il est donc recommandé de privilégier des sociétés de gestion expérimentées en choisissant des établissements comme OFI AM ou Robeco SAM, souvent récompensé par sa méthode d’analyse extra-financière ou encore des « pure player » proposant uniquement des produits ISR comme Ecofi ou encore Sycomore.

3. Choisir un placement orienté sur un critère

Le nombre de fonds ISR en France est de plus en plus important : 508 fonds sont actuellement labellisés ISR. Après avoir identifié le critère durable le plus important pour vous, il sera plus facile de trouver les fonds engagés correspondants, les placements en lien avec la transition énergétique étant les plus nombreux sur le marché. Cependant, il existe aussi des fonds plus orientés sur le plan social ou la gouvernance.

Il est également possible de choisir des fonds thématiques, c’est-à-dire investissant dans des thèmes précis comme l’eau, l’environnement, le bien-être au travail ou encore l’agriculture durable. Chaque investisseur pourra ainsi orienter son investissement en fonction de ses convictions.

Les labels comme indicateur de qualité

Plusieurs labels existent pour identifier les fonds ISR les plus respectueux de certains critères. Les deux principaux labels sont délivrés par l’État, assurant une qualité et une comparabilité des fonds entre eux.

Le label ISR (Investissement Socialement Responsable) a été créé par le Ministère des Finances. Il permet d’identifier les placements responsables et durables. Il garantit aux investisseurs une méthodologie d’évaluation basée sur des critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance).

Le label « Greenfin » créé, quant à lui, par le Ministère de l’Environnement garantit la qualité « verte » des placements financiers. Pour cela, il tient compte de leurs pratiques durables et transparente. Il est principalement orienté vers le financement de la transition écologique et énergétique.

 

4. Être attentifs aux frais de gestion des placements ISR

Les frais de gestion des placements responsables peuvent être plus importants que pour des fonds dits « classiques ». En effet, aux frais traditionnels, viennent s’ajouter ceux liés à la recherche extra-financière. Il faut donc analyser les frais de gestion au regard des objectifs de performances.

5. Choisir l’ISR, c’est placer à long terme

Même si la finance durable a mieux résisté aux fluctuations des marchés financiers pendant la crise sanitaire, les performances des fonds ISR peuvent varier selon le contexte économique. Les critères extra-financiers sont désormais pris en compte dans les valorisations des marchés et contribuent à la performance globale des placements. Comme tout placement, ISR ou non, investir dans la finance durable s’envisage comme un placement à long terme, au minimum 5 ans.

6. Diversifier son portefeuille

L’offre est de plus en plus importante en matière d’ISR. Aussi, pensez à diversifier votre portefeuille : géographiquement, en terme de fonds et de gérants… Vous pouvez, par exemple, choisir de partager une grande partie de votre portefeuille entre les actifs américains et européens, ajouter également un peu de produits émergents, tout en sélectionnant des gérants spécialisés. La diversification reste une règle d’or essentielle à une bonne gestion financière.

A lire aussi...

Donnez du sens à vos placements avec l’Investissement…

Les fonds d’Investissement Socialement Responsable (ISR) se développent dans tous…

Comprendre les labels de la finance responsable

Investir dans des actions et obligations responsables fait désormais partie…

Les rendements de la finance responsable s’inscrivent dans la…

L’Investissement Socialement Responsable (ISR) regroupe une notion large et pendant…