Label Greenfin : investir dans la finance verte

Plante en croissance au milieu de pièces en argent

Energies renouvelables, transports propres, contrôle de la pollution… Le label Greenfin est un outil de la finance verte qui permet d’orienter une partie de l’épargne vers les activités de la transition écologique et énergétique.

Un label vert

Le label Greenfin est né en 2015, à la suite de la COP 21, sous le nom de label Transition énergétique et écologique pour le climat (TEEC). Il indique aux épargnants et investisseurs quels fonds d’investissement prennent en compte la transition énergétique et écologique, comme son ancien nom l’indiquait.

Créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le label vise à signaler et garantir la présence de placements verts et leur qualité dans des fonds d’investissement de toute nature. Les fonds labellisés sont au nombre de 37 en décembre 2019 et gèrent à eux seuls environ 11 milliards d’euros d’actifs.

Activités durables éligibles

Trois organismes sont responsables de la labellisation Greenfin : Novethic, EY France et Afnor certification. Afin d’attribuer le label aux fonds d’investissement, ces derniers doivent justifier qu’une part majoritaire de leurs actifs financiers est dédiée aux activités durables suivantes : l’énergie, le bâtiment, la gestion des déchets et le contrôle de la pollution, l’industrie, les transports propres, les technologies de l’information et de la communication, l’agriculture et les forêts et l’adaptation au changement climatique.

Mais investir dans des activités vertes ne garantit pas l’obtention du label Greenfin : tout investissement dans les énergies fossiles ou dans le nucléaire rend impossible son acquisition pour les fonds d’investissement.

Évaluation extra-financière

Les organismes de placements financiers “verts” doivent mener une veille active sur la gestion des actifs présents dans leur portefeuille de titres. Les sociétés présentes au sein des portefeuilles doivent prendre en compte les impacts extra-financiers de leurs activités, notamment selon les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Si ce n’est pas le cas, une entreprise qui connaîtrait une controverse, pourrait alors perdre de son poids dans le portefeuille d’investissement ou en être exclue.

Mesure de l’impact environnemental

Les fonds d’investissements labellisés Greenfin doivent établir un reporting concernant la contribution effective de leurs choix de portefeuille dans la transition énergétique et écologique.

Ils doivent également publier des indicateurs de mesure concernant au moins l’un des aspects suivants : le changement climatique, l’eau, les ressources naturelles et/ou la biodiversité.

Les avantages du label Greenfin pour les épargnants et pour les fonds

La labellisation “verte” permet aux épargnants et aux investisseurs institutionnels - sociétés de gestion, banques, assurances - de placer leur argent sur des fonds qui tiennent compte de la transition énergétique et écologique. Cela permet de conjuguer transparence (l’épargnant sait ce que finance son argent) et utilité sociale.

En outre, à partir de 2020, les assureurs devront obligatoirement intégrer dans leur offre de supports d’investissement au moins une unité de compte labellisée “Investissement Socialement Responsable” (ISR), solidaire ou verte.

En plus de guider les épargnants vers des placements plus responsables, le label Greenfin donne une meilleure visibilité aux fonds d’investissement qui se soucient d’écologie et de transition énergétique.

 

A lire aussi...

Investissement solidaire : qu'est-ce que c'est ?

Les épargnants ont désormais la possibilité de placer leur argent sur des supports…

Assurance vie et investissement responsable : donner du sens à…

Les compagnies d’assurance se sont engagées à offrir, dans le cadre des contrats d…

OFI Financial Investment RS Euro Equity FR0000971160

OFI Financial Investment RS Euro Equity, créé en 2001, est un fonds actions ISR…