Le mandat de gestion

Un homme comment des graphiques sur l’ordinateur

Pour déléguer la gestion de son portefeuille, d’un PEA ou encore de son contrat d’assurance vie, les établissements financiers proposent des « mandats de gestion » : un professionnel se charge de gérer vos capitaux selon vos objectifs.

Où retrouver la gestion sous mandat ?

Il existe, dans le cadre par exemple des contrats d’assurance vie, des fonds dits « profilés » en fonction du niveau de risque : prudent, équilibré, dynamique, offensif… Dans ce cadre, c’est à vous de faire le point régulièrement sur les performances des fonds, ainsi que sur vos objectifs et leur possible évolution. Pour bénéficier d’un meilleur suivi, il est possible de signer un mandat de gestion.

Un contrat signé entre vous et le conseiller

Il est tout d’abord indispensable de faire le point sur votre patrimoine, votre situation de famille, votre capacité d’épargne, vos projets à court, moyen et long terme, et surtout vos objectifs en matière de rendement. Apportez un grand soin à définir vos attentes : cela vous évitera des déceptions et parfois des conflits ! Et n’hésitez pas à poser des questions à votre conseiller, notamment sur le niveau de risque prévu, les performances passées (même si elles ne présagent pas des résultats futurs) et également des frais prévus au contrat.

Il faut ensuite signer un mandat de gestion. Et, quel que soit l’intermédiaire financier avec lequel vous le signerez, il doit contenir les informations suivantes :

  • L’objectif donné à la gestion
  • Les catégories d’investissements autorisés et le degré d’autonomie du mandataire
  • Les modalités d’information du client sur l’évolution de son portefeuille
  • Le mode de rémunération (part fixe et/ou proportionnelle aux résultats obtenus)
  • La durée du mandat et les conditions de résiliation

Comme l’explique l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le mandat « mentionne l’existence d’un plancher ou d’un plafond pour certaines catégories d’actifs (le minimum ou le maximum investi). Le mandat de gestion peut prévoir un indicateur de référence (de type indice boursier) pour permettre au client de comparer la performance de son portefeuille avec celle de cet indicateur ».

Une fois ce mandat signé, c’est le professionnel (en général une société de gestion) qui décide de la composition de votre portefeuille et des actions à conduire (réinvestissement, arbitrage). Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, le gérant va sélectionner des fonds d’investissements en fonction de votre profil.

Les frais à prévoir

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, vous devez vous acquitter de plusieurs frais : frais d’entrée (sur les capitaux versés) et frais de gestion (sur l’encours du contrat). Le mandat de gestion implique des frais supplémentaires. Renseignez-vous sur le coût de ce service.

La gestion par horizon

La gestion par horizon peut également être une bonne solution pour se décharger des questions d’arbitrage au sein du contrat d’assurance vie. Selon votre âge, et la durée d’investissement prévue (par exemple jusqu’à la cessation d’activité), le professionnel vous propose une répartition en fonction de l’échéance. Plus celle-ci est lointaine et plus le fonds sera investi sur des placements risqués comme les actions. Plus l’échéance se rapproche et plus le fonds est rééquilibré vers des actifs moins risqués.

A lire aussi...

Les différents mode de gestion au sein du contrat d’assurance vie

Les contrats d’assurance vie offrent de multiples modes de gestion permettant selon…

Comprendre les labels de la finance responsable

Investir dans des actions et obligations responsables fait désormais partie…

Investir dans l’immobilier pour diversifier votre épargne

Investir dans l’immobilier via les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)…