Assurance décès invalidité pour les indépendants et professions libérales

assurance_deces_invalidite_prevago.png

La gestion de l’assurance décès invalidité des professions libérales concerne différents organismes. Le taux applicable varie également selon les métiers exercés, d’où l’intérêt de souscrire une prévoyance individuelle complémentaire.

Assurance décès invalidité : de nombreux organismes collecteurs


L’assurance décès invalidité couvre la perte de revenus, en cas d’accidents ou de maladies qui entraîneraient une réduction de la capacité à exercer son métier. Cette réduction, temporaire ou définitive, est identifiée et évaluée par un médecin appartenant à l’organisme auquel le travailleur indépendant est rattaché.

Les professions libérales relèvent d’un des régimes complémentaires d’assurance pilotés de façon autonome par les sections professionnelles de la CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales). Les conditions fluctuent selon la branche concernée (pharmacien, médecin, expert-comptable, notaire, vétérinaire, etc.). D’autres travailleurs non salariés comme les artisans, les commerçants ou les auto-entrepreneurs cotisent au RSI (Régime social des indépendants).

Attention : En cas d’accident du travail et de maladie professionnelle, les professionnels libéraux ne disposent d’aucune couverture. Si le RSI prend en charge les prestations en nature, à l’instar de toute maladie, il ne verse aucune indemnité ou rente en cas d’incapacité permanente.

 

Prévoyance et profession libérale : une assurance complémentaire


Les remboursements, versés par ces organismes dans le cadre de l’assurance décès invalidité, sont généralement insuffisants pour maintenir le niveau de vie qui précède l’accident ou la maladie. L’invalidité partielle d’un indépendant peut perturber la croissance, la pérennité, voire la viabilité de son entreprise, alors que l’invalidité totale et permanente l’empêche tout simplement de gagner sa vie par l’exercice de sa profession. Le manque à gagner peut s’avérer conséquent.

Afin de pallier cette perte de revenus, l’assurance prévoyance décès invalidité, à l’instar du régime Madelin, apporte un complément bienvenu. L’idée est de prendre en charge financièrement le coût de l’aide humaine ou matérielle nécessaire au quotidien pour le travailleur indépendant, victime d’un accident. L’objectif est de permettre aux enfants et aux proches d’être protégés financièrement, et d’être accompagnés notamment en cas de décès.

A lire aussi...

Tout savoir sur l'assurance-vie et l'assurance décès

L’assurance-vie et l’assurance-décès sont souvent confondues. Mais si les deux…

DOSSIER: Tout savoir sur l'invalidité

Parce qu’un accident ou une maladie non professionnelle peuvent survenir à n’importe…

La prévoyance décès invalidité sera-t-elle le prochain enjeu…

Alors que les Français s’inquiètent des conséquences que peuvent impliquer un décès…