Enjeux, acteurs et organisation : tout savoir sur la silver économie

La Silver Économie

L’idée clé de la « Silver économie », c’est de faire de la vieillesse un levier économique et créateur d’emplois.

Qu’est-ce que la silver économie ?

La silver économie – « économie argent », évoquant la couleur argentée des cheveux des personnes âgées – se définit comme l’ensemble des biens et services dédiés aux personnes âgées. La silver économie est un processus d’adaptation progressif des biens et services proposés par les secteurs économiques - habitat, transport, santé, assurance et banque, sécurité, alimentation,…- à la population croissante des plus de 60 ans.

Projections démographiques en 2060

Selon le dernier recensement de 2015, la répartition territoriale des 60 ans et plus est la suivante :

En 2060, près d’un Français sur trois aura plus de 60 ans (moins d’un quart actuellement) soit 23, 6 millions de personnes dont 11, 9 millions pour les plus de 75 ans, et 5,4 millions pour les plus de 85 ans.

Les enjeux de la silver économie

Selon des économistes, la silver économie représentera en 2020 une activité globale de 130 milliards d’euros. Déjà en 2015, les dépenses des Français de plus de 50 ans sont proportionnellement plus importantes que celles observées pour les tranches plus jeunes.

Part des depenses des francais de plus de 60 ans

Dès 2020, ce sont près de 300 000 emplois d’aide aux personnes fragiles qui pourraient être créés.

L’adaptation de l’offre à cette demande croissante représente par conséquent un enjeu économique et social considérable.

La mobilisation des acteurs publics et privés notamment dans le secteur financier

La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 est une des plus récentes initiatives de l’Etat en faveur de la silver économie. Portant principalement l’effort sur l’accompagnement à domicile, la loi améliore les aides et subventions et crée un « droit au répit » qui permet aux proches aidants des personnes âgées en perte d’autonomie de se reposer ou de dégager du temps. Il conviendrait également de mieux diriger l’épargne des personnes âgées (particulièrement élevée) vers des actions les concernant tant le besoin est important, notamment en créant des « fonds de filière ». Le rapport préconise aussi la création par les établissements financiers de produits adaptés à la clientèle âgée, par exemple avec la mise en place d’un « Livret Argenté, ainsi qu’une réforme du viager et de nouveaux prêts à la consommation pour les seniors ».

C:\Users\p.thoraval\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Outlook\D1J9WTMQ\silver_economie.png

La difficile organisation de la silver économie

La grande variété de l’offre, l’hétérogénéité des « filières » et les contours encore flous de la silver économie ne facilitent pas son organisation.

Du côté de la demande, il y a le problème récurrent de la faible solvabilité de beaucoup de personnes âgées. Si le financement des personnes âgées est une réalité financière grâce aux réductions, aux crédits d’impôts, et aux aides, ces montants sont globalement insuffisants et posent la question de la solvabilité de ce « marché senior ». A cela s’ajoutent les déséquilibres géographiques qui opposent le plus souvent les régions pauvres et rurales aux régions urbaines et riches, comme l’Ile de France, région la plus riche de France et comprenant le moins de personnes âgées. Le développement et l’avenir de la silver économie ne seront pas les mêmes sur tous les territoires, malgré la création du Conseil National des Silver Regions (décembre 2016) et la tenue de la 1ère Conférence Nationale des Silver Territoires (8 février 2018), animée par la Caisse des dépôts.

Il faut espérer que les entreprises financières (assurances, mutuelles, banques) vont enrichir leur offre afin de mobiliser puissamment l’épargne en direction de la « silver économie », notamment par des offres adaptées aux personnes venant de prendre leur retraite et par une offre d’épargne préparant au vieillissement.

IEFP la finance pour tous

 

A lire aussi...

Prendre sa retraite à l’étranger : ce qu’il faut savoir

1,2 million : c’est le nombre de retraités résidant à l’étranger au 31 décembre 2016…

Comment optimiser ma succession avec l’Assurance Vie ?

L’assurance vie est la meilleure solution fiscale pour transmettre des sommes aux…

Préparer sa retraite avec l’assurance-vie

Pour pallier la baisse de revenus lors de la cessation d’activité, l’assurance-vie…