Pourquoi si les taux commencent à remonter, les rendements des fonds euros de l’assurance vie continuent de baisser ?

Le rendement des fonds euro

La remontée des taux ne bénéficiera que progressivement aux rendements des contrats en euro. Car les assureurs doivent respecter de nombreuses règles afin de protéger les épargnants et notamment de garantir la protection du capital investi. Les prises de risque sont dès lors plus réduites et les possibilités de rendement plus contraintes. Retour sur les causes principales de cette situation.

La diversification du portefeuille des contrats en euro

Le portefeuille d’un contrat d’assurance-vie en euro doit être suffisamment diversifié pour répondre à deux objectifs :

  • limiter les risques en cas de non remboursement de l’un des titres en portefeuille (principe de la mutualisation des risques) ;
  • assurer un rendement optimal par des placements présentant des couples rendement / risque différents. Ainsi, sur le marché, les garanties dont bénéficient les contrats d’assurance-vie sont assurées par la présence en moyenne d’environ 80 % d’obligations (dont en majorité des titres d’Etat présentant la meilleure sécurité) et de 20 % de titres plus volatils mais plus rémunérateurs (actions, titres immobiliers …).

Les titres obligataires sont majoritairement conservés jusqu’à leur remboursement. Ils peuvent être cédés pour réaliser des plus-values mises en réserve pour améliorer les rendements à venir.

La remontée des taux obligataires

Les gestionnaires d’assurance-vie en période de remontée des taux doivent viser deux objectifs :

  • conserver à terme les titres obligataires pour ne pas enregistrer de moins-values (qui voudrait des obligations détenues par les contrats en euro offrant des taux de rendement moins importants que ceux du marché ?) ;
  • renouveler le portefeuille avec des titres rapportant plus au fur et à mesure de l’arrivée à terme des obligations se trouvant dans les contrats en euro.

Ce n’est donc que très progressivement que le rendement global des contrats en euro pourra connaître une embellie.

Améliorer le rendement des contrats en euro

Les normes de solvabilité mis en œuvre pour assurer la garantie des contrats en euros sont telles que les placements dits « risqués » doivent demeurer limités. Les assureurs peuvent par contre utiliser les plus-values mises en réserve pour augmenter le rendement des contrats actuels en euro. Les réserves en plus-values des assureurs sont aujourd’hui importantes. 

Ainsi, la remontée des taux si elle se poursuit amènera progressivement une remontée des rendements des contrats en euro. Les assureurs peuvent amplifier cette remontée par la distribution de plus-latentes ou encore par des placements « plus dynamiques » dans la limite des normes sécuritaires autorisées.

IEFP la finance pour tous

 

A lire aussi...

Prix Nobel d’économie 2017 : Richard Thaler est le nouveau…

L’économiste Américain Richard H. Thaler, professeur à l’Université de Chicago, s…

2,50 % nets servis en 2017: La MIF affiche à nouveau de belles…

Dans un contexte de taux obligataires bas, la MIF affiche un taux 2017 de 2,50 %,…

Les unités de compte

Souvent peu connues, les « unités de compte » des contrats d’assurance-vie…