Comment choisir son contrat d’assurance-vie ?

choisir son contrat d'assurance vie

L’assurance-vie est l’un des placements préférés des Français (1636 milliards d’encours au 28 février  2017), l’offre des contrats est abondante (plus de 1000 contrats sont proposés), mais choisir un contrat d’assurance-vie est une décision qu’il faut soigneusement étudier : les contrats ne sont pas transférables d’une compagnie à une autre.  Quels sont les critères de choix que l’on doit retenir ? 

 

Les frais de vos contrats d’assurance vie 

plusieurs types de frais sont à étudier. Les frais d’entrée tout d’abord qui s’appliquent sur vos versements. Ils sont en moyenne de 0 % à 5 %. Il est toujours possible de les négocier. Les frais annuels de gestion, ensuite, s’élèvent entre 0,35 % et 0.60 % selon les contrats. Enfin, les frais d’arbitrage (lorsque vous choisissez de changer de support d’investissement), sont assez variables (de 0 à 1 % des sommes arbitrées).  

Les supports de gestion disponibles pour votre assurance vie 

Il existe d’une part des fonds en euros, à capital garanti, et d’autre part des fonds d’investissement (unités de compte) investis sur les marchés financiers dont la valeur peut donc baisser. Si vous souscrivez aujourd’hui, vous pourrez investir une partie de votre capital sur des unités de compte, et c’est d’ailleurs un moyen d’espérer doper votre rendement d'assurance vie car celui des fonds en euros est structurellement orienté à la baisse. Attention toutefois à ne pas prendre trop de risque avec votre épargne : veillez à être en cohérence avec votre profil d’épargnant. Enfin, il est pertinent de consulter, auprès des professionnels, les historiques de leurs rendements passés.

La gestion personnelle du contrat 

la plupart des contrats d'assurance vie sont désormais directement gérables en ligne. En revanche, il convient de vérifier si les fonctionnalités proposées en ligne par votre assureur permettent des arbitrages de gestion. A contrario, un contrat seulement disponible en ligne peut s’avérer compliqué à gérer s’il est trop sophistiqué et vous laisse seul pour décider de choix d’investissement.

Les conditions d’utilisation de son épargne en cours du contrat 

Les contrats d’assurance vie proposent en général trois formules pour utiliser son épargne: le rachat total, le retrait partiel et l’avance. Il convient de vérifier si le contrat propose bien ces options. L'avance est une somme d'argent mise à disposition par l'établissement financier auprès duquel vous avez souscrit votre contrat, et dont le montant maximum dépend de la somme figurant sur le contrat : jusqu’à 90 % du montant investi selon les contrats. En contrepartie, l’assureur demande une rémunération sous forme d'intérêts, comme le ferait pour un prêt n’importe quel établissement financier. 

Les conditions de sortie à la clôture du contrat 

Fiscalement, il vaut mieux attendre 8 ans pour clôturer son contrat d’assurance vie.  Mais le garder au-delà est très intéressant puisque, si vous faites des retraits réguliers, vous pouvez récupérer votre épargne en franchise d’impôt. Sachez également qu’il est souvent possible d’opter pour une rente viagère.

 

A lire aussi...

Contrats non réglés, la MIF s’implique

Depuis le 1er janvier 2016, la loi Eckert a renforcé les dispositifs de mise à…

Trophée d’Or du Revenu : La MIF au cœur de l’actualité !

Le magazine le Revenu décerne son Trophée d’Or 2016 aux contrats assurance vie de la…

Baisse du fonds euro : Épargnants, diversifiez vos placements !

Si le fonds euro d’un contrat d’assurance vie reste le placement le plus sûr, son…