Contrats non réglés, la MIF s’implique

Recherche Bénéficiaire assurance vie

Depuis le 1er janvier 2016, la loi Eckert a renforcé les dispositifs de mise à disposition des capitaux de contrats dénoués par décès de l’assuré à leurs bénéficiaires. Les entreprises d'assurance, dont la MIF fait partie, doivent publier chaque année le nombre et le montant des contrats non-réglés, les démarches, le nombre de recherches effectuées au cours de l'année ainsi que le nombre et l'encours des contrats correspondants.

Qu’est-ce qu’un contrat non réglé ?

Un contrat est non réglé si l’organisme d’assurance n’est pas en mesure de régler les capitaux dus au(x) bénéficiaire(s) suite au dénouement du contrat (arrivée à terme ou décès de l’assuré), quelle qu’en soit la cause.

Si le capital n’est toujours pas réglé 10 ans après la date de connaissance du décès ou du terme  du contrat, les fonds sont transférés à la Caisse des Dépôts et Consignations. 

Les principales causes de non règlement rencontrées :

Non-connaissance du décès de l’assuré notamment dans le cadre de décès à l’étranger;

Impossibilité de déterminer le ou les bénéficiaires (désignation de la clause bénéficiaire inefficace);

Impossibilité de contacter le ou les bénéficiaires (changement d’adresse, d’état civil…);

Non-réponse du bénéficiaire aux sollicitations de l’organisme d’assurance.

Quelles démarches pour limiter le nombre de contrats non réglés ?

La MIF poursuit ses travaux afin de rechercher les personnes décédées et leurs bénéficiaires :

Dispositif AGIRA 1 : La MIF effectue hebdomadairement un rapprochement de sa base avec les fichiers de l’AGIRA (listant les personnes physiques ou morales estimant être bénéficiaires d’un contrat d’assurance vie souscrit par une personne décédée) ;

Dispositif AGIRA 2 : La MIF effectue au moins une fois par an un rapprochement de sa base avec le répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP) de l’INSEE afin d’identifier les sociétaires décédés ;

Des campagnes de recueil d’information client et de mise à jour de la clause bénéficiaire sont effectuées.

Des recherches en interne sont également effectuées :

  • Courrier aux Pompes Funèbres, aux hôpitaux et organismes de tutelles ;
  • Courrier à la dernière adresse connue ;
  • Demande d’information auprès des mairies ;
  • Contact des notaires ;
  • Recherches sur internet et sur les réseaux sociaux.

Une société spécialisée dans la recherche de bénéficiaires est régulièrement  consultée.

 

Communication des éléments chiffrés conformément à l’arrêté du 24 juin 2016

MIF contrat non réglés 2019

A lire aussi...

Notre fonctionnement: le sociétaire au cœur de nos…

Forte de son identité cheminote et dotée d’une bonne santé financière, la MIF…

Récompenses 2019: Un nouveau Trophée d'Or pour la MIF !

Depuis 1978, le magazine Le Revenu analyse rigoureusement les centaines de contrats…

La MIF se distingue avec 2,35% nets servis en 2018

Cette année encore, le fonds €uro MIF sert l’un des taux les plus compétitifs du…