Education financière : peut mieux faire !

éducation financière

La récente enquête réalisée par Audirep pour la Banque de France, dans le cadre de la stratégie nationale, confirme les enseignements passés sur le niveau de connaissances financières des Français.

Des connaissances à approfondir

Sans grande surprise, l’état des lieux de ce sondage Audirep(1) nous conforte dans la nécessité de développer auprès de nombreux publics (les jeunes, les actifs, les personnes en difficulté et les seniors) des actions pédagogiques afin de développer le niveau de culture financière des Français.

Quelques chiffres parlants

Des manques notables sur les concepts « de base » : 60 % des sondés ne maitrisent pas l’effet de l’inflation sur leur pouvoir d’achat ou le calcul d’un intérêt sur un placement. A la question assez simple « vous déposez 100 € sur un livret d’épargne rémunéré à 2 %, combien aurez-vous au bout d’un an », seulement 56 % des personnes interrogées donnent la bonne réponse. Un chiffre qui tombe à 40 % si on leur demande quelle sera la somme perçue au terme de 5 ans (notion de capitalisation des intérêts). De même, seuls 51 % connaissent le taux actuel du Livret A et 50 % ne savent pas définir un crédit renouvelable. Bref, cela explique que seuls 17 % des répondants considèrent avoir une connaissance élevée sur les questions financières !

Des difficultés à bien gérer son budget

43 % des sondés ont le sentiment de ne pas disposer d’informations suffisamment fiables et neutres pour gérer efficacement leur budget, ce qui reste pourtant la clé de voûte essentielle pour préparer des projets d’avenir et notamment se constituer une épargne à moyen–long terme. Un chiffre marquant : 31 % des personnes estiment ne pas pouvoir faire face à une dépense imprévue sans emprunter (à la banque ou à la famille).

80 % d’épargnants

8 personnes sondées sur dix ont épargné au cours des 12 derniers mois, soit directement en laissant de l’argent sur leur compte courant, soit sur un livret d’épargne ou un contrat d’assurance-vie. 54 % déclarent avoir un objectif financier ciblé : épargne de précaution, financement des études, achat d’un logement, préparation de la retraite. La préparation de la cessation d’activité reste un sujet de préoccupation et d’actualité. 31 % d’entre eux envisagent de se constituer un complément de revenu pour financer leur retraite.

(1)Sondage réalisé en juin 2018 auprès d’un échantillon de plus de 2000 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

IEFP la finance pour tous

A lire aussi...

Les Français et les placements financiers

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié sa première étude annuelle sur l…

Découvrez la vidéo : Comment bien gérer son budget

Sophie Liotier, experte en finances personnelles, revient sur l’importance de bien…

DOSSIER : Tout savoir sur l’Assurance Vie

L’assurance vie s’impose, année après année, comme le produit d’épargne préféré des…