Fiscalité : ce qui change en 2020 pour les particuliers

couple souriant devant ordinateur

Annoncée l’été dernier, la baisse d’impôt s’applique dès janvier 2020 et concerne « 95 % des contribuables » selon le ministère des Finances.

Impôts : bonne nouvelle pour la grande majorité des contribuables

Le barème de l’impôt 2020 est composé de cinq tranches d’imposition. La nouveauté est que l’ancienne tranche à 14 % est supprimée et remplacée par un taux de 11 %. Le barème a par ailleurs été revalorisé de 1 % pour tenir compte de l’inflation. De fait (exception faite pour les contribuables imposés au taux marginal de 41 % et 45 %), le montant de l’impôt à payer baisse mécaniquement, pour les contribuables moyens et modestes. Cette baisse a un impact sur votre taux de prélèvement à la source, à partir du mois de janvier : vous avez dû recevoir un courriel de l’administration fiscale vous précisant le taux applicable.

Prenons quelques exemples :

  • Un couple dispose d’un revenu net imposable de 52 800 € (2 200 €/mois chacun). L’impôt sur le revenu est estimé à 3 013 €, contre 3 835 € avant la réforme soit un gain de 822 €
  • Un célibataire dispose d’un revenu net imposable de 27 000 € (2 500 €/ mois). L’impôt est estimé à 2 118 €, contre 2 371 € avant la réforme, soit un gain de 253 €

Le barème de l’impôt

Fraction du revenu imposable (pour une part) Taux d’imposition
n’excédant pas 10 064  € 0 %
De 10 064 à 25 659 € 11%
De 25 659 € à 73 369 € 30 %
De 73 369 € à 157 806 € 41 %
supérieure à 157 806 € 45 %

Faites vos comptes !

Pour estimer le gain d’impôt global pour 2020, n’hésitez pas à utiliser ce calculateur (https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateur-de-la-baisse-dimpot-sur-le-revenu-annoncee-pour-2020) en prenant les éléments inscrits sur votre dernier avis d’imposition (revenu imposable après abattement, nombre de parts fiscales et la situation de famille (marié/e, célibataire, veuf/ve), vous pourrez connaitre le gain approximatif, si vos ressources n’ont pas évolué.

Déclaration de revenus : suppression pour quelques 12 millions de foyers fiscaux

Autre nouveauté applicable dès cette année : « la déclaration de revenu sera « automatique » pour les personnes dont la situation n’a pas changé par rapport à l’an passé. Concrètement, l’administration fiscale vous enverra un document récapitulatif, qu’il faudra bien sûr lire attentivement ! Sans modification de votre part, la déclaration sera automatiquement enregistrée.

Mais attention ! Si vous bénéficiez de réduction d’impôt, de pension alimentaire, ou encore de revenus fonciers, il faudra toujours faire votre déclaration.

Le télé-service ouvrira le 8 avril. Et selon votre région, la période limite de déclaration est fixée à :

  • Départements 1 à 19 : jusqu’au 19 Mai
  • Départements 20 à 49 : jusqu’au 26 Mai
  • Départements 50 à 976 : jusqu’au 2 Juin

Pour les contribuables ne disposant pas de connexion internet, ils devront adresser leur déclaration « papier » avant le 14 mai.

Vers la suppression de la taxe d’habitation pour les résidences principales

Initiée en 2018, la suppression progressive de la taxe d’habitation sur la résidence principale s’applique, pour l’instant, sous condition de ressources. La loi de Finances pour 2020 prévoit de généraliser ce dispositif, pour les autres contribuables, sur trois années (de 2021 à 2023).

Vous pouvez calculer si vous bénéficiez d’une suppression totale ou partielle de la taxe d’habitation sur ce calculateur des impôts (https://www.impots.gouv.fr/portail/node/11605).

 

A lire aussi...

US Growth Fund A LU0073232471

US Growth Fund est un fonds de Morgan Stanley qui investit dans des entreprises…

Projet de loi de finances : des baisses d’impôts pour la plupart…

Le projet de loi de finances pour 2020, présenté fin septembre, intègre de bonnes…

Mirabaud Equities Global Focus A EUR Acc LU1203833295

L’objectif de gestion de Mirabaud Equities Global Focus A EUR Acc est d’offrir une…