Pourquoi les taux d’intérêt deviennent négatifs ?

Les taux d’intérêt deviennent négatifs

Le taux d’intérêt est le « loyer » de l’argent. Selon toute logique, un taux d’intérêt doit être positif, pourtant sont apparus dans plusieurs pays développés des taux d’intérêt négatifs. Comment expliquer ce qui semble être une aberration financière ?

Les conséquences de la crise de 2008 sur les taux d’intérêt

Les raisons qui ont poussé les taux en « territoire négatif » sont multiples et les économistes débattent encore de leur influence respective.

Suite à la crise de 2008, la baisse des taux s’est enclenchée. A cette époque, les banques centrales ont baissé leurs taux directeurs de façon à dynamiser la consommation et l’investissement. Il s’agit là d’une mesure de politique monétaire habituelle face à une crise. Cependant, cette baisse des taux n’a pas suffi à relancer la croissance et, lorsque les taux sont arrivés à 0 %, les banques centrales se sont retrouvées face à une situation inédite. En effet, faire passer les taux en territoire négatif représentait une démarche totalement nouvelle.

Les banques centrales ont mis en place des mesures qualifiées de politiques « non-conventionnelles » du fait de leur nouveauté. D’une part, elles ont lancé des programmes de rachat d’actifs (assouplissement quantitatif ou QE) de façon à faire baisser les taux d’intérêt des obligations. En effet, en rachetant des obligations d’État ou d’entreprises, les banques centrales en font augmenter le cours, et donc baisser le taux d’intérêt (les taux et les cours évoluent en sens inverse).

Pour calculer le prix d’une obligation, on actualise les flux futurs par le taux d’intérêt, c’est-à-dire que le taux est au dénominateur. Si le taux baisse, le dénominateur est plus faible, donc le prix de l’obligation augmente.

 

D’autre part, les banques centrales ont instauré des taux de dépôt négatifs. Les banques possèdent un compte auprès de la banque centrale sur lequel elles peuvent placer des réserves, un peu comme un particulier possède un compte auprès de sa banque, sur lequel il place son épargne. De façon à inciter les banques à injecter de l’argent dans l’économie, les banques centrales ont fait passer les taux sur les réserves des banques en négatif. Actuellement, en zone euro, le taux de dépôt des banques à la banque centrale est de – 0,5 %.

Les taux souverains deviennent négatifs : la faute à une démographie peu dynamique dans les pays riches?

En plus des taux de dépôts, les taux souverains (c’est-à-dire les taux sur les emprunts d’État) sont également devenus négatifs. Par exemple, la France a pu s’endetter à échéance 10 ans à – 0,3 % en octobre 2019 (ces taux ont légèrement remonté en novembre et il n’est pas certain qu’ils resteront négatifs).

Les taux d’intérêt deviennent négatifs

Cette évolution, comme mentionné précédemment, est la conséquence du rachat d’actifs par les banques centrales qui visaient délibérément à faire baisser les taux de façon à soulager les emprunteurs.

De plus, les investisseurs ont pu acheter des obligations à taux négatifs, ce qui semble aberrant, en anticipant une hausse future de leur cours. En effet, si les taux continuent de baisser, le prix des obligations augmente encore plus. Ce que les investisseurs perdent sur les taux peut donc être gagné sur le prix de l’obligation.

Enfin, la démographie peut expliquer la baisse tendancielle des taux. Le vieillissement incite les individus à épargner en prévision de leurs vieux jours, et décourage les entreprises d’investir si elles anticipent une baisse de la population future, donc une baisse de la demande. Cet effet conjugué de la hausse de l’épargne et à un faible investissement pousse les taux vers le bas, par le simple jeu de l’offre et de la demande. Cette situation semble bien correspondre au cas du Japon, un des pays les plus vieillissant au monde et aussi un des pays où les taux ont le plus tôt plongé en dessous de 0 %.

A lire aussi...

Les Sociétés Civiles de Placements Immobiliers (SCPI)

Les SCPI permettent de bénéficier des avantages du marché immobilier avec un…

Les indices boursiers

La presse financière annonce quotidiennement les cours de la bourse, représentés par…

Les taux négatifs : cause et effets

Dans plusieurs pays, notamment en Europe et au Japon, sont apparus des taux d…