Prélèvement à la source : c’est parti pour 2019 !

Prélèvement à La Source

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu sera effectif dès 2019. Mais c’est cette année, lors de la déclaration de revenus 2018 (sur les revenus 2017) qu’il va falloir choisir son taux de prélèvement. Explications.

Un système déjà pratiqué dans de nombreux pays

Le prélèvement (ou retenue) à la source est un mode de recouvrement de l'impôt sur le revenu. Son montant est prélevé directement par un tiers, le plus souvent l'employeur ou le banquier, qui paie les revenus (salaires ou revenus de placement) sur lesquels porte l'impôt au moment de leur versement au salarié ou à l'épargnant. Actuellement, l'impôt sur le revenu est payé une année donnée, sur les revenus de l'année précédente. Dès 2019, l’impôt sur le revenu sera réglé tous les mois, par prélèvement sur le salaire, la pension de retraite, le revenu de remplacement (indemnités chômage…) au taux de prélèvement précédemment fixé.

Bon à savoir

En France, près de la moitié des prélèvements obligatoires sont aujourd’hui prélevés à la source. Il s'agit principalement des cotisations sociales et de la contribution sociale généralisée (CSG). Sur la fiche de paie, par exemple, figurent l'ensemble des cotisations salariales au titre de la retraite et de la prévoyance (maladie, chômage,...) qui sont directement déduites par l'employeur, ce qui explique notamment que le salaire net soit inférieur de plus de 20 % au salaire brut.

 

Choisir son taux de prélèvement

Cette année, dès que vous aurez fait votre déclaration de revenus (mai-juin 2018, selon votre numéro de département), l’administration vous communiquera le taux de prélèvement qui sera applicable en 2019, sur la base de l’ensemble de vos revenus déclarés en 2018. Sachez que vous pouvez « accepter » ce taux ou choisir d’opter pour un taux dit « non personnalisé » (fonction de vos seuls revenus du travail par exemple, sans intégrer d’autres revenus que vous percevez par ailleurs, par souci de confidentialité avec votre employeur) ou encore « individualisé » pour les couples (préférable si les revenus des deux contribuables sont très différents).

Une déclaration de revenu qui reste obligatoire !

Pour autant, en 2019, vous devrez toujours faire une déclaration de revenus, qui permettra notamment d’inscrire les autres éléments de votre déclaration (réduction d’impôt pour emploi à domicile, investissement loi Pinel, placements retraite…)

2018, année blanche ? Un faux débat

Avec cette réforme, les revenus 2018 ne seront pas imposés. Mais pour autant, cette « année blanche » ne change rien, ou presque pour les contribuables : Ils paient en 2018 l’impôt sur les revenus de 2017 et en 2019 des impôts sur les revenus perçus en 2019. Par ailleurs, le gouvernement a mis en place un système « anti-abus » : les revenus exceptionnels de 2018 (prime de départ, épargne salariale…) resteront imposables en 2019 !

IEFP la finance pour tous

 

A lire aussi...

L'économie face aux enjeux de l’ubérisation

L’ubérisation se répand à grande vitesse et touche un nombre croissant de secteurs…

Loi de Finances pour 2018 : réforme de l’Impôt de Solidarité sur…

Le gouvernement supprime l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour le…

Infographie: Les principaux outils de défiscalisation

Si vous souhaitez réduire votre impôt sur le revenu, vous pouvez le faire grâce à…